La politique d’externalisation des frontières de l’Union européenne à l’égard des accords de réadmission

La politique d'externalisation des frontières de l'Union européenne à l'égard des accords de réadmission

Depuis des années, l’Union européenne conclut des accords de réadmission avec des pays tiers, tels que la Libye et l’Ukraine, en ce qui concerne la gestion des flux migratoires en Europe. Cependant, il n’est pas rare que cela conduise à des violations de principes du droit international,  comme celui de non-refoulement. Les enjeux autour de ces pratiques ont abouti à la proposition, par la Commission européenne, d’un nouveau pacte sur l’asile et l’immigration.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *